spipzine

Accueil > Ateliers > Making of > [v. 0.4] Rentre-dedans

[v. 0.4] Rentre-dedans

Où l’on fait quelques travaux d’équipement.

dimanche 29 avril 2007, par comradE Ogilvy

Avec ma philosophie minimaliste assez petite pour être emportée au cas où sur un îlot désert, j’étais passé un peu à côté de la révolution des plugins. Heureusement, je me suis soigné grâce à une lecture plus poussée de contrib, et me suis fait tout un tas de nouveaux copains incroyables. Je vous les présente.

NOTE : si vous ne voyez pas toujours dans ces pages l’effet des plugins, rien d’étrange : certains concernent l’interface privée, certains autres ne sont pas encore exploités dans la version actuelle du zine.

Spipzine a un hébergeur généreux, la cedricbox, qui a copieusement garni le dossier plugins de tout ce qui se trouvait sur la zone. Il n’en fallait pas plus pour remettre à plus tard une exploration qui s’annonçait touffue et bien aventureuse.

Heureusement, les plugins ont été peu à peu touchés par la grâce de la fée documentation. Ajoutez à cela une déconcertante facilité d’installation, et leur magie devient une réalité accessible au commun des spipeurs.

plug-in

Petit rappel pour les derniers arrivés : un plugin se présente sous la forme d’un dossier, généralement zippé, qu’il convient et suffit de placer décompressé dans le dossier plugins à la racine. Un petit coup de ftp, et hop, installé. Il est temps alors de passer à la deuxième phase, direction l’espace privé, où le sous-menu plugin de Configuration permet d’accéder à la page de plugins.

On voit tout de suite là qu’un gros effort a été fait pour payer la rançon du succès : l’activation par cases à cocher, l’arborescence par dossiers, l’icone de statut, et surtout les commentaires dépliables, directement récupérés du fichier joint à chaque dossier, tout cela fait que l’on s’y retrouve très bien. Un administrateur pourra par exemple tout à fait contrôler leur choix et leur utilisation en fonction des besoins rédactionnels. Les concepteurs du site pourront, eux profiter pleinement du gain de temps et des nouvelles fonctionnalités les plus diverses offertes par ce système ouvert.

En moins d’un an d’existence, les plugins, d’ailleurs prévus dès l’origine de SPIP, ont pris une place considérable dans son univers. Même si le concept d’extensions n’a en soi rien d’original, leur développement montre une grande créativité. Certains se révèlent d’emblée indispensables, tels les crayons dont on a du mal à se passer une fois essayés, et qui, associés à Gribouille, offrent une expérience de wiki inédite. Bref, en un mot comme en cent, les plugins sont d’ores et déjà une réussite, et tous ceux qui ont conçu cela et y participent avec tendresse méritent bien un hommage ému.

De ce foisonnement, je n’ai retenu que quelques-uns, croisés au hasard de mes pérégrinations dans le spipespace. Je suis sûr qu’il me reste nombre d’heureuses découvertes à faire dans la caverne de la zone, mais je préfère rester raisonnable, et ne pas céder à la tentation d’en installer pour le plaisir. Je dois tout de même dire que tous ceux que j’ai installés m’ont immédiatement convaincu de leur utilité, et je les ai adoptés sur le champ. Les voici.

Le switcher de squelettes


http://www.spip-contrib.net/Le-Swit...
Je l’avais découvert avant les plugins, mais cette version a parfaitement bien finalisé l’idée. Le principe : tous les squelettes installés dans un dossier squelettes-test à la racine sont sélectionnables par un menu déroulant accessible soit à tous, soit réservé aux administrateurs. On peut ainsi facilement proposer des squelettes alternatifs, mais aussi en essayer autant qu’on veut sans dommage ni tracas, ou encore se permettre des tests sans risquer de tout bousiller.

Les crayons et Gribouille


http://www.spip-contrib.net/Les-crayons
CrayonsAh, les crayons… Rien que ça mériterait que SPIP prennne son 2.0 ! Imaginez : vous êtes en train de lire un article sur un site dont vous êtes administrateur, et vous voyez une coquille. Avant les crayons, cliquer sur Modifier cet article (merci à l’interface admin), recliquer sur Modifier cet article dans l’espace privé, puis roulette roulette jusqu’au point à corriger, puis reroulette pour aller valider. Autant dire qu’on ne le faisait pas à chaque coup. Après les crayons : double-clic, et c’est en édition, limitée au champ concerné. Mieux encore, ctrl-s, et c’est sauvegardé. C’est ça, les crayons. Bon, il reste encore à faire défiler pour retrouver la faute, mais je vous jure que ça change tout.

Maintenant, mêlez Crayons à Spikini, ou plutôt, ne le faites pas, c’est déjà fait, c’est Gribouille, le fils du retour de Spipkini, et voilà le wiki dont on a toujours rêvé. Et cela n’est pas seulement dû à son mode d’édition bien plus intuitif. Les pages en sont des articles de SPIP, avec tous les avantages que cela peut avoir pour les titres, les multiples champs, l’insertion de documents, l’intégration au flux éditorial du site, etc., et Gribouille lui-même correspond à une rubrique, et gère ses sous-rubriques… Avec un petit relifting de son squelette un peu désuet, Gribouille à lui seul pourrait justifier l’installation d’un SPIP. Attention, Gribouille n’est pas (encore ?) un plugin, mais un squelette, qui s’installe dans le dossier squelettes et nécessite quelques très légères modifications de fichiers.

Derebloc


http://www.spip-contrib.net/Balises...
Cela faisait un moment que je me demandais pourquoi, alors que dans l’interface privée il y a de plus en plus d’utiles menus dépliants, nous ne pouvions en profiter dans les squelettes, ou comment le faire simplement. Le plugin de scoty, à qui l’on doit également les deux suivants, m’a apporté une solution simple, nette, et sans fioritures. Le plugin installe en effet trois balises, la première, #BOUTON_BLOCK pour insérer ce petit triangle pivotant qui annonce un dépliage possible du contenu masqué, et les deux autres, #DEBUT_BLOCK et #FIN_BLOCK entourent celui-ci, qui peut évidemment être des boucles.

Tableau de bord 2.0


http://www.spip-contrib.net/Tableau...
Tableau de bordIl y a bien longtemps, j’étais tombé sur cette contribution bien commode pour retrouver ses petits comme une id dans une meule d’articles. Cette version en plugin vient ajouter en sous-menu de Statistiques une série de pages récapitulant le contenu du site. Tous ses éléments sont ainsi listés, avec des informations telles que leur élément parent. En bonus, un test de validation des sites et une représentation arborescente des rubriques. Plus encore, passage en revue et au pesage de tous les dossiers du site, et même des tables de la base.

Activité du jour


http://www.spip-contrib.net/Activit...
Activité du jourActivité du jour n’est pas le plus impressionnant de cette sélection, et, comme son auteur le dit lui-même, n’est pas indispensable, mais bon ! C’est un tableau récapitulatif des visites, une sorte de tableau de bord des statistiques, qui installe d’ailleurs son icone au même endroit que le plugin du même nom. Je n’en dis pas plus, tout est très bien expliqué au lien ci-dessus, et pour tout vous avouer, ce plugin ne semble pas tout à fait terminé.

Le couteau suisse


http://www.spip-contrib.net/Le-Cout...
Couteau suissePour trouver Tweak SPIP une fois qu’il est installé, il faut cliquer sur l’icone Configuration. Et miracle, un nouvel "onglet" est apparu, qui ouvre sur une page ô combien intéressante. Plus d’une trentaine de "fonctionnalités" les plus diverses de SPIP y sont activables ou désativables par cases à cocher. De la possibilité de désactiver le cache à la génération d’un choix de formats d’url propres, en passant par l’insertion automatique d’un sommaire en début d’article, c’est une mine de petits réglages qui rendent la vie bien meilleure. L’idée était de regrouper dans un plugin toute une série de fonctions qui existaient sous forme de code à insérer ici ou là, et de les présenter de façon à les rendre directement explotables par le spipmaître godiche tel votre serviteur. Opération parfaitement réussie, quelques bonnes épines dans le pied retirées et quelques enrichissements apparus comme par miracle.

plug-out

J’aurai peut-être été le dernier spipeur de la galaxie à avoir goûté du plugin, mais ça y est, je suis accro, sans bavures. Je craignais de m’attirer des ennuis supplémentaires en franchissant le pas, et, bien au contraire, j’ai pu très facilement accéder à des fonctions supplémentaires et les exploiter sans difficultés. Les plugin sont véritablement un grand pas vers la simplification de l’utilisation de SPIP, notamment en termes de personnalisation. De plus, un dossier à télécharger ou à effacer, cela ne coûte rien de les essayer.

J’ai vraiment été heureusement surpris par l’inventivité et la qualité des plugins que j’ai vu passer [1]. Depuis leur introduction, la zone bouillonne littéralement d’activité, et tous les jours, des nouveautés apparaissent.

Cela, on le doit aux choix techniques retenus par le core, pour déployer la plate-forme qui aura pu les accueillir. On les a longtemps attendus, mais il semble que pour arriver, les plugins avaient besoin que SPIP soit parvenu à une certaine maturité, qui lui permet de s’ouvrir avec souplesse aux développements complémentaires, et de les gérer proprement et sans conflits. C’est réellement une nouvelle ère qui s’est ouverte, de et cela a pu se faire dans d’excellentes conditions, on ne peut que s’en réjouir.

La transition n’est pas encore tout à fait achevée, certains plugins importants sont encore en chantier, des efforts d’information peuvent encore être faits [2], mais la base est vraiment saine et annonce un avenir passionnant. En attendant, les plugins ont pris leur quartiers dans le zine et cette joie se résume en une question : "bon sang, déjà, mais comment on a pu faire sans ?".


[1En voilà un qui permet d’installer des Jeux dans les articles, et un autre qui permet carrément la Gestion d’associations !

[2Et sont faits, la preuve…

Messages